Pourquoi choisir un shampoing naturel et bio sans sulfates, sans silicones ?

Publié le : 30/01/2021 17:02:33
Catégories : Cheveux / Cuir chevelu , Journal et actualités Druide

Pourquoi choisir un shampoing naturel et bio sans sulfates, sans silicones ?

Les shampoings bio et sans sulfates occupent désormais une place importante sur le marché, ce qui est une bonne nouvelle pour nos cheveux, ainsi que pour la planète. Les shampoings industriels utilisent des produits chimiques dont l’objectif n’est pas de procurer une meilleure hygiène, mais de jouer sur l’inconscient et de pousser à l’achat. Le pouvoir moussant des sulfates en est le meilleur exemple. Voici le décryptage de la composition des shampoings.

Comment sont composés les shampoings industriels ?

Le shampoing industriel sent bon et propose une jolie couleur, mais tout ceci est bien sûr artificiel. Les colorants et principes odoriférants sont purement chimiques et polluent inutilement nos cosmétiques.

Mais ce sont les ingrédients de base qui posent le plus de problèmes :

- les sulfates ;

- le silicone ;

- les « mauvais » conservateurs.

Ces substances ont une action délétère sur le cheveu, mais aussi sur tout l’organisme, car ils le pénètrent par l’intermédiaire de la peau. Ils sont aussi accusés d’être des perturbateurs endocriniens qui sèment la zizanie au sein de notre production hormonale et participent aux phénomènes de puberté précoce ou d’infertilité, entre autres.

Ces perturbateurs endocriniens sont présents dans de nombreux produits que nous utilisons, comme les produits ménagers, et même la nourriture. Le shampoing bio vous permet d’éviter au moins cette source de contamination.

Pourquoi choisir un shampoing sans sulfate ?

Les shampoings industriels utilisent les sulfates pour leurs propriétés tensio-actives. Celles-ci confèrent au shampoing un pouvoir nettoyant et moussant. Et la mousse, c’est bien connu, ça lave !

En réalité, la mousse exerce un impact psychologique imparable, car nous associons inconsciemment mousse et nettoyage, ce qui n’a pas lieu d’être. Que vous utilisiez un savon pour les mains ou la douche, ou un shampoing, si vous choisissez des produits bio, ils ne mousseront que très peu, et pourtant, ils vous laveront tout aussi efficacement, sans agresser votre peau et vos cheveux.

Le problème des sulfates est leur pouvoir détergent trop offensif qui décape le cheveu, plus qu’il ne le nettoie. Par conséquent, les cheveux sont fragilisés et leur pigment est terni. C’est encore pire pour les cheveux teints, car les sulfates désintègrent la coloration. Les personnes les plus sensibles en ressentent directement les effets sur leur cuir chevelu. De plus, ces produits ne sont pas biodégradables et ajoutent à la pollution de la planète.

Voici une liste non exhaustive des sulfates à éviter lorsque vous achetez votre shampoing :

- Sodium Lauryl Sulfate (SLS) ;

- Sodium Laureth Sulfate (SLES) ;

- Ammonium Lauryl Sulfate (ALS) ;

-Sodium Myreth Sulfate (SMS), etc.

Les sulfates sont aussi prisés par les industriels, car ils sont peu chers. Pour contrer leur effet décapant, ils ajoutent alors du silicone.

Le silicone, dérivé du pétrole

Le silicone est présent dans de nombreux objets de notre quotidien, y compris dans nos cosmétiques. Il s’agit d’un produit de synthèse, dérivé du pétrole. Il cumule les inconvénients pour l’écologie : l’extraction du pétrole est polluante, tout comme la fabrication du silicone qui finit dans la nature, car il n’est pas biodégradable.

Le silicone est aussi un produit qui joue sur notre inconscient : il recouvre les cheveux d’un beau vernis qui lustre et fait briller la chevelure. En contrepartie, cette matière grasse bouche les pores et étouffe le cheveu. A long terme, les personnes les plus vulnérables peuvent subir des dysfonctionnements voire des pertes de cheveux importantes.

Vérifiez l’étiquette de votre shampoing. Ne cherchez pas le terme de silicone qui n’apparaît pas, mais plutôt les noms suivants : Diméthicone, Cethyl diméthicone, Phenyl triméthicone, Stearyl diméthicone, Cyclométhicone, Cyclotertrasiloxane, etc.

Les « mauvais » conservateurs…

Les butylparabens et les isobutylparabens, les methylisothiazolinones (MIT) et les methylcloroisothiazolinones (MCIT)… des produits issus de l’industrie pétrochimique, donc extrêmement polluants. Ils servent de conservateurs et n’ont pas d’action négative directe sur le cheveu. En revanche, ils sont accusés de bien des maux sur la santé générale et des études sérieuses les placent sur le banc des accusés pour des pathologies aussi graves que le cancer du sein.

En choisissant un shampoing bio, vous évitez tous ces produits chimiques dont les effets négatifs sont insidieux. Votre chevelure moussera moins sous la douche, mais vos cheveux seront parfaitement propres et surtout en bien meilleure santé.

Ajouter un commentaire