Qu'est-ce qui caractérise les peaux sensibles, fragiles / réactives, atopiques ?

La peau est notre premier rempart pour lutter contres les agressions extérieures. Une peau sensible demande davantage de précautions et de soins pour pouvoir exercer sa mission efficacement. Les symptômes et causes ne sont pas les mêmes selon que vous avez la peau fragile, allergique, réactive ou atopique. Dans tous les cas, vous devez la ménager pour réduire les réactions qui vous causent des désagréments au quotidien.

Qu’appelle-t-on une peau sensible

Une peau sensible se caractérise par des réactions inappropriées lors de l’exposition à des éléments extérieurs, comme le froid, le chaud, le vent, le soleil, mais aussi les crèmes ou produits ménagers. La pollution, le chauffage, la climatisation, l’eau calcaire, ainsi que l’alimentation sont d’autres facteurs aggravants.

Cette sensibilité est indépendante de votre type de peau (gras, sec ou mixte) et les réactions sont diverses, avec des rougeurs, inflammations, démangeaisons, plaques, tiraillements, etc.

Les femmes sont davantage concernées que les hommes, d’autant que les bouleversements hormonaux auxquels elles sont confrontées au cours de leur vie ne sont pas neutres. La puberté, la grossesse et la ménopause peuvent engendrer une réactivité exacerbée de la peau, passagère ou durable.

Comment expliquer le phénomène de peau sensible

Notre peau constitue une barrière dont le rôle est double. Elle assure le maintien en bonne santé de l’épiderme en retenant l’eau et lui évitant ainsi la déshydratation, et elle la protège des agressions extérieures. Lorsque cette barrière cutanée est endommagée, elle devient perméable et expose la peau aux éléments nocifs.

Cette sensibilité peut être due à un dysfonctionnement pathologique, comme l’eczéma, ou à la réaction à un facteur environnemental qui prend plusieurs formes :

  • aléas climatiques : pluie, vent, sécheresse de l’air, etc. ;
  • allergies alimentaires ;
  • émotions vives ;
  • irritations dues au frottement des vêtements ;
  • exposition au soleil ;
  • réaction aux produits cosmétiques ;
  • réaction aux produits ménagers, etc.

Comment définir et reconnaître une peau sensible ?

Diagnostiquer une peau sensible peut être hasardeux, car elle ne présente pas forcément de signes cliniques facilement identifiables. Les symptômes ne sont pas toujours visibles. En effet, si les rougeurs et les boutons apportent une preuve indéniable, la peau qui picote ou qui tire n’est définie que par la personne qui en souffre. C’est la sensation récurrente d’inconfort face à certains facteurs qui définit cette sensibilité.

Seul un examen approfondi par un dermatologue permettra de poser un diagnostic plus précis. Il procède à des tests cutanés et vérifie la possibilité d’allergies, afin de déterminer le seuil d’irritabilité de la peau, ainsi que les facteurs qui déclenchent ces réactions.

Distinguer une peau sensible, fragile, atopique, réactive ou allergique

Le concept de peau sensible correspond à une hyperactivité cutanée qui peut provenir d’éléments divers. Le point commun est le même - la peau est fragile - mais pas toujours pour les mêmes raisons.

La peau allergique

Les allergies dépendent d’un phénomène de défaillance immunologique. L’hypersensibilité est déclenchée par un allergène qui conduit à une réaction cutanée. Elle peut découler de l’usage d’un cosmétique ou du contact avec un produit chimique, comme un produit ménager. Elle peut aussi provenir de l’alimentation. La réaction peut être instantanée ou n’apparaître que quelques heures plus tard.

Les symptômes peuvent prendre des formes diverses : boutons, érythème (rougeur congestive de la peau), croûtes, desquamation (la peau pèle), etc. Ils ne se limitent pas toujours au site d’application de l’allergène et peuvent se diffuser sur une plus grande surface.

Si vous constatez une allergie à un produit, vous devez immédiatement en cesser l’usage. Si votre peau tarde à cicatriser, il est recommandé de consulter un dermatologue. Il vous prescrira le traitement adéquat et procédera à une exploration allergologique qui vous permettra de cerner la nature de l’allergène si vous n’avez pas pu l’identifier précisément.

La peau réactive

Une peau est considérée comme réactive lorsque sa sensibilité est exacerbée par des facteurs non immunologiques. Les stimuli qui déclenchent les réactions sont multiples et sont liés à deux facteurs :

  1. environnemental : soleil, pollution, froid, etc. ;
  2. interne : émotions intenses, stress, etc.

Les premiers signes d’une peau réactive sont subjectifs. Ils provoquent de l’inconfort avec des fourmillements, picotements ou tiraillements, mais ne provoquent pas de boutons ou signes évidents de sensibilité. Cependant, avec le temps et les répétitions, des symptômes physiques peuvent apparaître, avec des érythèmes persistants et des dermatoses visibles.

La peau atopique

La peau atopique devient sèche et irritée. Elle engendre une dermatite atopique qui cause des plaques rouges, parfois couvertes de vésicules (cloques) provoquant des démangeaisons intenses. Ce phénomène peut débuter dès la petite enfance et se transforme en poussées d’eczéma. De plus, elle peut déclencher d’autres allergies qui se manifestent par de l’asthme, des conjonctivites ou des rhinites.

La dermatite n’est pas contagieuse, mais cette maladie chronique engendre des douleurs, des insomnies et peut nuire aux relations sociales en raison de manifestations peu esthétiques.

L'atopie se développe sur un terrain génétique favorable et engendre un cercle vicieux. La peau devenant perméable, elle laisse les bactéries et les allergènes pénétrer, ce qui engendre des réactions inflammatoires. Il peut s’agir de facteurs extérieurs, comme les poils de chat ou de cheval, ou internes, comme les allergies alimentaires dues aux œufs ou au lait. La transpiration fait partie des facteurs aggravants.

La consultation d’un dermatologue est dans ce cas incontournable.

Comment soigner votre peau sensible

Les origines de la peau sensible sont diverses, mais il existe des comportements communs pour contrer cette hyperréactivité. Pour commencer, la préservation de votre peau passe par l’usage de produits naturels et non de cosmétiques chimiques qui exacerbent sa sensibilité.

Vous ne devez pas multiplier les produits pour soigner votre peau, mais au contraire les réduire au strict minimum, en utilisant des produits bio, sans additifs inutiles, comme les colorants ou parfums chimiques.

Les crèmes réparatrices contiennent des anti bactériens, anti-inflammatoires, ainsi que des compléments à base de zinc et de cuivre. Si les rougeurs répétées ont fini par créer de la couperose, seul un traitement au laser chez un dermatologue permettra de réparer vos vaisseaux sanguins capillaires endommagés.

Utilisez les laits de toilette bio, les savons surgras et les pains dermatologiques. Appliquez ensuite une crème hydratante hypoallergénique. En cas de réaction, tâchez de trouver un soin apaisant spécial peaux sensibles et une crème anti-rougeur qui va aider votre épiderme à cicatriser. Ce qui est important est de réduire le nombre de cosmétiques que vous utilisez ; lorsque vous avez trouvé celui qui vous convient et redonne le bon équilibre à votre peau, n’en changez plus.

Évitez les peelings, masques exfoliants et autres gommages qui agressent et irritent la peau.

Faites analyser l’eau de votre robinet qui vous sert à vous laver. Si elle est particulièrement calcaire, un adoucisseur d’eau vous permettra de réduire les phénomènes de sécheresse qu’engendre le calcaire.

L’alimentation pour une peau renforcée

Vous pouvez renforcer votre peau avec une alimentation adaptée. Les acides gras essentiels, dont les oméga 3 et oméga 9, sont vivement conseillés. Ils réparent l’étanchéité de la peau qui fait défaut en cas de sensibilité. Vous les trouvez dans le poisson, les noix ou l’huile de colza.

Comme pour les cosmétiques, privilégiez les produits les plus naturels possibles. Évitez les plats industriels qui regorgent de mauvais gras, exhausteurs de goût, conservateurs, colorants, etc.

Si vous avez la peau sensible, vous devez déterminer les facteurs déclencheurs pour les éviter, et prendre soin de votre peau avec des produits naturels.