4.png

Soins naturels : répondre aux besoins de notre corps, et non les modifier

Les cosmétiques que vous utilisons pour la peau ou les cheveux sont étudiés pour répondre aux besoins de notre corps et parfois corriger les défaillances de notre métabolisme. Il n’est en aucun cas question de modifier les cellules de notre corps, car cela pourrait avoir pour incidence de brouiller les messages que captent notre peau et nos cheveux, et les inciter à produire une réponse inadaptée.

Le fonctionnement de la peau

Pour comprendre l’effet des cosmétiques, il faut connaître le fonctionnement de la peau. Elle est composée de plusieurs couches - épiderme, derme et hypoderme - et occupe différentes fonctions : barrière immunitaire, protection physique et chimique, élimination des déchets par la sueur et le sébum, régulation de la température corporelle, fabrication de la vitamine D et transmission des informations entre l’extérieur et l’intérieur de notre corps.

Notre peau est composée de 70 % d'eau, 27,5 % de protides, 2 % de lipides, 0,5 % de sels minéraux.

La couche cornée

Notre peau est recouverte d’une couche cornée – stratum corneum – qui est un amalgame de cellules assurant son imperméabilité et sa résistance. Cette couche est éphémère, car ses cellules meurent et sont remplacées par les cellules provenant de la couche inférieure. Ce processus est permanent. Le cycle de renouvellement de la peau est d’environ un mois. C’est pourquoi, même si vous avez une peau en bonne santé, vous pouvez constater une desquamation : la peau pèle, ce qui correspond aux peaux mortes qui tombent.

Vous comprenez déjà à ce stade que s’hydrater la peau n’est pas fait pour empêcher les peaux mortes de se former et de tomber, ce qui est un phénomène naturel. Hydrater sa peau consiste à nourrir la couche juste en dessous de la couche cornée pour lui donner davantage de vitalité. On ne change pas le processus métabolique, on lui donne juste un petit coup de pouce.

L’épiderme

L'épiderme est ensuite le tissu le plus superficiel de la peau, juste sous la couche cornée. L’épiderme est notre carapace, elle nous protège des agressions extérieures, mais laisse cependant passer quelques éléments qu’elle filtre. Certaines cellules sont hydrophiles, c’est-à-dire qu’elles laissent passer l’eau, d’autres sont lipophiles et laissent passer les corps gras.

Malgré tout, la peau agit comme une barrière, sinon, nous ne serions pas étanches !

Nous appliquons les cosmétiques sur l’épiderme qui « trie » les substances qu’ils contiennent et les laissent passer ou non. Si vous utilisez par exemple un produit gras, votre peau en absorbe une partie, selon ce dont elle a besoin. Si vous appliquez trop de gras, votre épiderme ferme la barrière et vous restez huileux.

Si vous avez la peau sensible, cela signifie que l’épiderme n’exerce pas correctement sa fonction. Vous allez donc utiliser des produits qui vont compenser les défaillances de votre peau, mais vous n’en changerez pas la constitution.

Le derme

En dessous de l’épiderme se trouve la partie la plus épaisse de la peau, le derme. Il contient les éléments vitaux, comme le collagène, les vaisseaux sanguins et les nerfs. Les fibres du collagène constituent des protéines à qui vous devez la souplesse et l’élasticité de votre peau. Le derme représente donc une partie stratégique de l’organisme, responsable de la bonne santé de la peau.

L’hypoderme

Enfin, l’hypoderme est la partie la plus en profondeur de la peau. Ce tissu sous cutané constitue une couche graisseuse qui permet à notre métabolisme de réguler notre température corporelle pour la conserver constante.

La structure du cheveu

Les cheveux représentent l’autre partie du corps sur lesquels nous appliquons les cosmétiques. Ils sont composés à 95 % de kératine, une protéine fibreuse et hélicoïdale qui entre également dans la composition de la peau et de tous les phanères (poils et ongles).

La structure du cheveu se divise en 3 parties :

  1. la cuticule est sa fine couche protectrice composée d’une multitude de minuscules écailles, toutes dans le même sens et qui se superposent ;
  2. le cortex est le composant principal du cheveu ;
  3. la moelle représente la partie centrale du cheveu.

La cuticule contient la partie nourricière qui permet au cheveu de se développer en bonne santé, être souple et soyeux.

Comme pour la peau, vous devez laisser vos cheveux se protéger naturellement, notamment grâce aux cuticules. SI vous avez des problèmes particuliers, le soin que vous appliquerez devra renforcer leur défense, et non la chambouler.

L’absorption des produits cosmétiques par la peau et les cheveux

Les produits cosmétiques contiennent une grande quantité d’eau. Lorsque vous appliquez le cosmétique sur la peau ou les cheveux, l’eau s’évapore en partie, tandis que les principes actifs doivent pénétrer l’organisme. Pour que le taux de pénétration soit le plus important possible, il faut que le dosage du produit soit bien étudié.

La peau étant un organe « intelligent », elle filtre les substances bienvenues. Cependant, lorsqu’il s’agit de produits étrangers chimiques, son jugement peu être hasardeux. C’est pourquoi les produits industriels ne sont pas recommandés. Ils peuvent modifier les réactions chimiques de certaines cellules, alors que le but d’un cosmétique est d’en renforcer le fonctionnement.

Notre métabolisme est une machine extrêmement sophistiquée et intelligente, car elle est capable d’apprentissage. Vous le voyez avec les maladies qui vous immunisent. Une fois que vous les avez attrapées, votre métabolisme a compris comment elles fonctionnaient et quels étaient leurs armes. Il a alors construit une stratégie de défense qui vous permet de ne plus attraper ces maladies en particulier.

C’est la raison pour laquelle il n’est pas question de bouleverser votre métabolisme. Vous allez au contraire renforcer les armes qu’il possède déjà.

Les produits cosmétiques et l’hydratation de la peau et des cheveux

L'utilisation de produits cosmétiques naturels fournit des aides à la peau et aux cheveux pour notamment réguler leur hydratation qui est le premier élément essentiel pour demeurer en bonne santé.

Si vous utilisez des produits chimiques qui dérèglent le métabolisme de votre peau et de vos cheveux, vous risquez de chambouler l’équilibre et obtenir des réactions contraires à votre objectif. En effet, nous savons que l’une des principales fonctions de la peau est de nous protéger et de choisir ce qui doit ou non passer sa barrière. Si un produit chimique modifie la perception des cellules, alors les échanges entre l’intérieur et l’extérieur du corps sont déréglés.

Vous vous exposez à une chaîne de réactions impropres. La peau peut se mettre à produire trop de sébum, ou au contraire devenir trop sèche. Vous risquez aussi de la rendre plus hermétique, l’empêchant de laisser passer les principes actifs dont elle a besoin.

Si votre peau ne retient plus l’eau, elle s’assèche, devient rugueuse et poreuse. Si, au contraire, elle est trop hydratée, elle fait de la rétention d’eau, ce qui engendre le gonflement des cellules. Dans un cas comme dans l’autre, la peau n’effectue plus son travail de barrière.

Comment répondre aux besoins de votre métabolisme

En utilisant des cosmétiques naturels, vous renforcez votre organisme pour lui permettre de mieux fonctionner. Si vous souffrez de problèmes particuliers, comme la peau sensible, les cheveux secs, etc., vous allez choisir un produit qui va aller dans le même sens que votre métabolisme, sans jamais chercher à le « contredire ».

D’autre part, outre les cosmétiques, vous devez donner à vos cellules le carburant nécessaire pour faire fonctionner la machine. C’est-à-dire tout simplement une bonne alimentation, un peu d’exercice et une exposition au soleil modérée, le temps de recréer votre stock de vitamine D.