Cocamidopropyl bétaïne exclus de nos formules hypoallegéniques

Publié le : 15/03/2021 13:11:15
Catégories : Journal et actualités Druide

Cocamidopropyl bétaïne exclus de nos formules hypoallegéniques

Le cocamidopropyl bétaïne fait partie des ingrédients que l’on retrouve souvent dans les cosmétiques. Il permet entre autres d’adoucir les bases lavantes, souvent trop agressives pour notre peau et nos cheveux. Face aux suspicions de risques d’allergie, nous avons préféré l’exclure de l’ensemble de nos formules hypoallergéiques.

Qu’est-ce que le cocamidopropyl bétaïne ?

Le cocamidopropyl bétaïne est un tensioactif issu de l’huile de noix de coco et du composé organique diméthylaminopropylamine. Il entre dans la composition de nombreux cosmétiques, notamment les gels douche et shampoings, ainsi que les nettoyants pour visage.

Nous avons choisi l’alternative du cocamidopropyl bétaïne pour éviter d’utiliser des produits plus irritants, comme le sodium lauryl sulfate.

Les fonctions du cocamidopropyl bétaïne :

Le cocamidopropyl bétaïne est d’abord choisi comme tensioactif. Ses molécules sont amphiphiles, ce qui signifie qu’elle se lient à l’eau, ainsi qu’aux matières grasses. Un tensioactif permet aux éléments qui ne se mélangent pas naturellement de s’agréger et de rendre la solution homogène. Le produit apparaît plus lisse et s’applique en se répartissant parfaitement, pour garantir une utilisation agréable.

Le cocamidopropyl bétaïne exerce d’autres fonctions dans les cosmétiques :

~ Nettoyant

~ Activateur de mousse : il en augmente la quantité et la qualité

~ Antistatique : en neutralisant la charge électrique des surfaces, il empêche la création d’électricité statique

~ Stabilisateur de viscosité : il assure une consistance équilibrée

~ Conditionneur capillaire : il assouplit les cheveux, les rend plus soyeux, plus brillants et plus faciles à coiffer.

Le cocamidopropyl bétaïne paraît donc tout indiqué pour entrer dans la composition des cosmétiques bio bien toléré par les peaux normales. Cependant, certaines réserves – notamment sur les réactions allergiques – nous ont conduit à l’exclure de nos gammes pour peaux sensibles : Pur&Pure et BioLove bébé/enfant.

Cocamidopropyl bétaïne et risques d’allergies

Les risques allergiques représentent la première raison de renoncer au cocamidopropyl bétaïne pour les personnes dont la peau est naturellement sensible ou intolérante suite à des traitements ou bien aux risques allergiques accrus sous toutes ses formes (alimentaire, respiratoire, cutané…). Son utilisation semble exacerber les allergies chez des sujets prédisposés.

Des études ont été menées et notamment celle du North American Contact Dermatitis Group en 2004, qui conclut à un taux d’allergies de 6 % en moyenne. Elles seraient dues à cet ingrédient et ces allergies toucheraient majoritairement le visage, le cou et le cuir chevelu.

Les différents travaux de recherche effectués pas des spécialistes (allergologues, dermatologues, pédiatres) indiquent de plus en plus précisément cet ingrédient comme allergène chez des patients dont les prédispositions sont connues mais aussi chez les tout petits très vulnérables. Cela explique que vous ne trouverez pas de cocamidopropyl bétaïne dans ces deux gammes spécifiquement formulées pour ces typologies de peau.

Ajouter un commentaire