Noël peut-elle être une fête éco-responsable ?

Publié le : 25/11/2021 11:10:35
Catégories : Journal et actualités Druide

Noël peut-elle être une fête éco-responsable ?

L’approche de Noël est l’occasion de faire un point sur la signification de cette célébration, avant de vous lancer à l’assaut des boutiques ou de commander en ligne, machinalement. La profusion d’offres commerciales n’appartient certainement pas à l’esprit de Noël et il serait préférable de revenir aux valeurs qui présidaient à l’origine en cette période de fin d’année. Par ailleurs, il importe de prendre en compte l’aspect écologique des excès de Noël, alors qu’il est possible de consommer mieux, sans se priver.

L’évolution de la signification de Noël

Noël à l’origine est une fête chrétienne qui célèbre la naissance de Jésus. Que l’on soit ou non croyant, cette date est à l’origine de notre civilisation occidentale et marque le début de notre calendrier.

Au fil du temps, cette fête religieuse est devenue familiale. Elle constitue le moment privilégié de fin d’année pour se rassembler, toutes générations confondues. Elle permet de voir des membres de la famille qui habitent loin et de se forger des souvenirs communs.

Au cours du XXe siècle, la place de l’enfant prit de plus en plus d’importance dans la célébration de Noël et la fête devint plus « commerciale ». Alors qu’au début du siècle, on racontait aux enfants que le petit Jésus leur avait apporté un cadeau (un seul !) durant la nuit, la tâche fut ensuite attribuée au Père-Noël qui arrivait avec son traîneau tiré par des rennes, portant sa hotte débordante de présents.

Noël est aussi une fête culturelle. Elle persiste dans nos traditions, avec son folklore et ses coutumes, ce qui participe à l’unité de notre nation. Elle ne doit pas être effacée pour des raisons idéologiques, mais au contraire sauvegardée pour en conserver la magie et les valeurs.

La magie et les valeurs de Noël

Les décorations et lumières de Noël, ainsi que le sapin et la crèche représentent les incontournables qui participent à la magie de la fête. « L’esprit de Noël » dont on a coutume de parler n’a pas de définition précise, car chaque famille l’accommode à son goût, mais il y est toujours question de solidarité, de partage et de générosité.

On parle aussi de trêve de Noël, période durant laquelle chacun met de côté ses rancœurs et ses querelles, et offre son meilleur profil pour passer du bon temps, dans une ambiance sereine.

Il est important de transmettre ces valeurs aux enfants qui vivent dans un monde partiellement digitalisé, dans lequel il n’est pas rare d’insulter ou de clouer au pilori une personne qui a le tort de se démarquer des autres ou de ne pas penser comme tout le monde. Noël est le moment où jamais, d’aborder le sujet de la tolérance et du respect de l’autre.

L’(in)utilité des COP

La COP 26 qui vient de s’achever à Glasgow ne s’est pas conclue comme autant de succès. Ce grand rassemblement de délégations venues du monde entier ne connaît que trop le conditionnel : il faudrait, ce serait, peut-être que… Pour finalement conclure qu’il ne leur sera pas possible de respecter les engagements.

Certains grands pays ne se déplacent même plus. À Glasgow, les sièges réservés à la Russie, la Chine et le Brésil sont restés désespérément vides. Parler d’écologie mondiale sans la Chine, entre autres, n’a aucun sens.

Face à ces demies-mesures, il revient aux citoyens de prendre des décisions individuelles et de les mettre en action pour préserver notre planète. Nos consciences et nos ambitions divergent ; certaines personnes vivent cela comme des privations, des frustrations, alors que repenser la consommation est insuffler un élan nécessaire à notre survie.

Repenser sa consommation

La dérive commerciale de la société de consommation est assez récente. Il suffit de remonter aux années 1960-1970 pour constater que les gens vivaient beaucoup plus sobrement, sans renoncer pour autant à prendre du bon temps.

L’écoresponsabilité n’est pas synonyme de privations, mais consiste à éviter la surabondance et privilégier la qualité pour se faire vraiment plaisir.

L’achat plaisir, mais pas l’achat pour l’achat

Il ne faut pas vivre sous couvert d’une abstinence totale, de décroissance ni revenir à des temps où le confort n’était qu’une option. Il s’agit simplement d’apporter du sens à ses achats et de se raisonner.

Plutôt que d’acheter des babioles inutiles qui finissent rapidement dans un tiroir ou à la poubelle, il est beaucoup plus plaisant et satisfaisant de réserver son budget à des articles de qualité qui vont vous enchanter, tout en vous apportant que des avantages.

Faisons travailler nos producteurs français

Notre pays est fortement désindustrialisé et beaucoup de biens n’y sont plus fabriqués. En revanche, il est facile d’y trouver des producteurs pour tout ce qui concerne l’alimentation.

Noël est souvent synonyme de grands repas qui sont l’occasion de déguster des produits comme les huîtres, les fruits de mer ou les volailles. Vous trouvez en France des producteurs de la meilleure qualité qui garniront votre table et vous régaleront. Quant aux légumes d’accompagnement, vous n’avez que l’embarras du choix.

Il n’est pas tolérable de faire venir d’Amérique latine par exemple des viandes qui subissent des traitements chimiques et qui sont issues d’animaux élevés dans des conditions que nous ne supporterions pas chez nous. L’économie de quelques centimes ne justifie pas d’appauvrir notre pays, tout en nous intoxiquant. On peut aussi citer le miel venant de Chine (en cargo) qui ne contient pas une seule molécule issue des abeilles, mais n’est qu’une mélasse de synthèse.

Fabrication et conditionnement éthiques

Les produits manufacturés doivent aussi respecter certaines normes. Le consommateur possède le pouvoir du boycott qu’il peut utiliser pour sanctionner les méthodes qui ne le satisfont pas.

L’usage de produits chimiques doit être raisonné. Cela concerne plus particulièrement les cosmétiques qui pour certains sont exclusivement composés de dérivés chimiques. Ces produits sont nocifs pour l’environnement, mais aussi pour vous.

Quant aux conditionnements, les entreprises les plus exemplaires méritent d’être récompensées de leurs efforts. Par exemple, il existe aujourd’hui des emballages vertueux, utilisant de la ouate expansive, composée de fibres textiles recyclées pour combler les vides du colis, made in France, 100 % recyclée et recyclable.

Les coffrets de Noël Druide

À l’occasion des fêtes de Noël, Druide propose trois coffrets rassemblant les produits de soins essentiels :

Druide peut se targuer d’avoir été écologiste avant même que les questions liées à l’environnement soient soulevées dans l’opinion publique. Ses produits sont nés dans le village de Racine, en 1979, dans les Appalaches québécoises. Le nom de cette petite commune semble prédestiné, car Druide n’utilise que des plantes naturelles, et jamais des substituts issus de l’industrie pétrochimique.

Les producteurs partenaires de Druide et ses concepteurs sont investis d’une mission pour l’Homme, la Nature et l’Environnement. Vous ne trouverez pas de produits testés sur les animaux et la culture des plantes respecte la nature.

Druide soigne sa prestation jusque dans la conception de ses conditionnements qui sont les plus sobres possibles, ainsi que ses colis ; garantis recyclés et recyclables.

Alors joyeuses fêtes à tous !

Sans privation mais en faisant le choix certain de lutter contre le gaspillage et de consommer raisonnablement avec produits respectueux pour la terre, les hommes et leurs conditions de travail et pour les animaux.

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire